Rechercher

Ni rire, ni pleurer, ni haïr, mais comprendre - Baruch Spinoza


Rire, pleurer, haïr sont des comportements bien connus et largement répandus parmi les humains Pourquoi ? Parce que rares sont ceux qui essayent de comprendre les passions humaines sans porter de jugement moral. Croire que nous sommes libres dans nos pensées relève de l’illusion. « En effet, même quand la raison modère ou condamne certaines passions, elle est souvent sujette à des passions qu’elle ignore. » Parfois les érudits, les spiritualistes, les sentimentalistes ou encore les purs intellects pensent être en contrôle de leur libre arbitre. Cela s’adresse aussi à tous ceux qui préfèrent se moquer (rire), s’indigner (pleurer) ou condamner (haïr) les « mauvais usages » de la raison. La "différence " subit souvent la moquerie ou le rejet ou encore la condamnation. Ces passions activent et nourrissent une décomposition, une déstructuration de la vie humaine, une violence destructrice(racisme, guerre, ségrégation, injustice, souffrance) Comprendre la mécanique comportementale est libérateur cela affranchit des désirs et des croyances qui poussent à imaginer le réel tel qu’il n’est pas. Ne pas confondre liberté et ignorance."

63 vues
  • Bilan global,

    • épigénétique, énergétique et lymphatique

  • Optimisation du Système Lympahtique (OSL)

  • Restructuration Cellulaire et Énergétique

  • De praticien(ne) en Magnétisme Épigénétique

  • Initiation au Magnétisme

info@giuliofioravanti.com

T: 1-819-640-0434

© 2018 par GIULIO FIORAVANTI