Rechercher

La Conscience Libre, c'est maitenant!

Mis à jour : avr. 29


Les personnes en souffrance cherchent désespérément des solutions. Elles semblent perdues. Elles ont de la difficulté à vivre : Et avec cette situation ou la réalité dépasse la fiction, les questions s’entrechoquent dans nos têtes :

- Comment puis-je être bien dans ma peau?

- Comme puis-je vivre épanoui, en santé?

- Comment puis-je me guérir?

- Comment puis-je enlever ce poids, cette pression que je sens au plus profond de moi?

- Comment puis-je me sortir du labyrinthe du stress?

- Comment puis-je arrêter de souffrir?

- J’ai une maladie grave et je ne veux pas mourir, je me sens perdu.

- Tout est mêlé dans ma tête. Je suis dépressive, épuisée, sans énergie et sans volonté. Je ne vois pas d’issue!

- Pourquoi suis-je la?

- Ma vie a-t-elle un sens?

- Pourquoi tant de malchance dans ma vie?

- Rien ne va dans ma vie, j’ai l’impression d’être moins que rien… Je veux mourir!


De par mon expérience de vie, et aux travers mes consultations, je me rends compte que ce que nous appelons la vie de tous les jours n’est en réalité qu’un état incontrôlé d’émotions et de stress qui nous déconnectent de notre être et de la réalité, qui vont s’exprimer par des effets néfastes tant au niveau de notre corps physique, notre mental et que psychique avec pour seul espoir notre imaginaire, qui se projette vers un meilleur futur hypothétique, spiritualité de fuite, retrait de la vie, résignation, création d’une bulle, ou encore la création d’un statut qui n’a de valeur à nos yeux et risible aux yeux des autres comme par exemple se donner une « particule » ou un « titre » et je dirais même s’acheter un titre, croyant que ce titre confère au porteur ou à la porteuse des valeurs qu’il ou elle n'a jamais porté ou ne portera jamais.


Je suis surpris par ces personnes qui achètent ces titres de comte, de lord, ou de Lady juste pour tenter de se prouver qu’eux sont au-dessus du commun des mortels et qui en réalité exprime leur mépris qu’ils ou qu’elles ont du genre humain.


Bien sûr ils ou elles n’avoueront jamais le véritable but de leur achat, soit par ignorance ou par hypocrisie. Ces mêmes personnes qui sous prétextent de « connexion avec la conscience supérieure voir divine » vous jugerons, tenterons de vous rabaisser pour votre bien, et pour de cacher leurs bassesses ou vide intérieures. En connaissez-vous? Moi j’en ai croisé !


Cette pseudo-réalité dans laquelle nous croyons exister n’est qu’un leurre orchestré par une force qui nous dépasse et de loin. Cependant notre nature profonde ne s’y trompe pas. Elle nous envoie des messages bien clairs que souvent nous percevons pas ou à peine (mal-être, dépression, maladie, souffrance, etc.), que nous rejetons ou que nous reportons à plus tard.


La vie n’attend pas et les factures non plus. Alors s’opposent en nous résignation dans l’oubli, recherche de spiritualité, l’expression d’ego et ses besoins, l’intuition et ce que l’on doit faire par manque de choix, de même que notre quête du bonheur et la série de malheurs qui nous affligent.


La liste est longue : performance, planification serrée, travail sous pression, associations malsaines tant familiale, sociale que professionnelle (combien sont heureuses ou heureux dans ces associations?), projection du bonheur dans le futur, esp