Rechercher

L'espèce humaine , l'espèce supérieure?



L’espèce humaine dans son évolution sociale et mentale, s’est développée dans une logique de meute avec les dominants, les dominés et les solitaires, ceux qui décident et ceux qui exécutent, ceux qui ont droit à tout et ceux qui ont droit à rien ou pas grand-chose.

Cet état de fait social et mental nous a été transmis de génération en génération depuis des milliers d’années voir des centaines de milliers d’années. Tellement bien ancrée dans notre inconscient individuel et collectif qu’il est difficile de s’en apercevoir et de vouloir s’en sortir. C’est ainsi que pour la plupart d’entre nous, il n’y a rien à changer ou si peu.

Souffrir dans notre communauté fait partie intégrante de notre façon de vivre : Famine, racisme, suicide, laissé pour compte, exploitation, brimade, peur, anxiété, abus, contrainte, peur d’avoir peur…, abandon, … rejet…, horreur...

Tout cela est juste « normal » à un point tel que c’est une simple fatalité… « C’est la vie » comme j’entends souvent.

Pourtant au travers de vies anciennes, des histoires anciennes, les mythes anciens, des exemples de vie, des écrits anciens et nouveaux, des penseurs d’hier et d’aujourd’hui, des humains de tout temps et toutes époques ont eu le courage de nous montrer une autre voie inspirant l’humain que nous sommes de prétendre à une vie différente, à un monde différent où il n’y aurait pas cette distinction « Dominant-Dominé » ou encore « Riche ou Pauvre » ou encore « Heureux -Malheureux ».

Est-ce juste à la portée de quelques-uns seulement d’inspirer ce changement ? Ils sont si peu nombreux que chaque tentative retombe dans l’oubli. Personnellement je regrette l’époque des cavernes… il y a avait des dangers certes… Nous sommes bien plus exposés au danger bien plus sournois et dangereux aujourd’hui que nous l’étions à l’époque… Ce n’est que ma perception.

Pour ceux qui se demande si je suis fou de penser cela, vous avez peut-être raison, n’allez pas plus loin, je vous remercie de déjà m’avoir lu jusque-ici.

Pour les autres, s’ils en restent … continuons notre conversation.

Que nous faudrait-il pour que chacun puisse être non seulement inspiré et aussi devenir le créateur de ce prolongement, de cette volonté à nous créer ce monde meilleur?

Oui je sais, On n’est pas tous des « héros » ou des « dieux ».

Que nous manque-t-il?

Du courage? de la volonté? de la conscience? Penser par soi-même? devenir une ou un rebel(le)… devenir révolutionnaire? Oui et non! (Parole de paysans?)



Au vu de la situation actuellement et peu importe notre avis, la plupart d'entre nous sommes affectés, la peur, la dépression, les mécontents, la perte de liberté même de penser... cela nous met naturellement dans un état d'impuissance au vu du mode de fonctionnement de notre être. Le stress réduit l'utilisation de notre cognition, de notre raisonnement, de nos actions, de notre analyse...

C'est une réaction normale du fonctionnement de notre cerveau et de notre inconscient. Cet état n'est pas toujours perceptible par la conscience... et pourtant c'est dans cet état que nous sommes fragiles et vulnérables et pardonnez le néologisme : « dominable »

Le danger qui nous guette c'est l’habitude, l'habitude de souffrir, l'habitude de ne plus penser, l'habitude d'obéir, l'habitude de trouver l'inacceptable acceptable, l'habitude d'être impuissant, l'habitude de ne pas créer notre vie, l'habitude de survivre, l'habitude de penser que on ne peut rien changer, l'habitude d'être déjà mort avant de mourir...

NON! NON et NON !

Pour remonter dans l’échelle du temps, certains humains ont découvert d’une façon empirique comment exercer leur pouvoir sur le reste de l’humanité. Ils veulent garder ce pouvoir, aucun partage. Et pour être sûr que l’humanité reste « servile » il œuvre à brouiller les cartes. Il y eu des époques ou certains humains ne faisant pas partie de la caste des dominants, ont tenté d’enseigner aux autres les moyens d’acquérir ces possibilités de pouvoir et, souvent ils l’ont